Accueil > Profil > Espace Presse > Analyse Comparative Des Car Policies Internationales

Analyse comparative des car policies internationales

Analyse comparative des car policies internationales

Mardi, 27 mars 2018

La nouvelle étude comparative d’Arval fait état des priorités des flottes internationales.

Ce nouveau travail de recherche mené par Arval fournit ce qui semble être une perspective unique sur les priorités des flottes qui opèrent à l’international.

L’étude intitulée « International Company Car Policies Benchmark 2018 » est le résultat d’une comparaison détaillée ces car policies internationales de plus de 20 entreprises issues de secteurs aussi variés que l'industrie pharmaceutique, les équipements électriques, l’informatique et la communication, l’alimentation et les boissons, qui gèrent 35 000 véhicules.

Parmi les conclusions, présentées sous sept catégories, en voici quelques unes des plus interessantes :

Gouvernance – Nous nous sommes intéressés aux acteurs qui établissent les car policies et il s’avère que dans 44 % des cas, cette tâche est partagée entre deux fonctions, généralement les ressources humaines et les achats.

Modalités des contrats – Les résultats montrent que la majorité des contrats prévoient l’établissement des cycles de renouvellement de la flotte, des devis et du budget tous les 48 mois/150 000 ou 160 000 km. 

Éligibilité – Notre analyse de la structure des grilles d’attribution des entreprises révèle qu’environ la moitié des flottes offre quatre à cinq niveaux. Seule une poignée d’entre elles en proposent plus de six.

Sélection des véhicules – Sur quelles bases les véhicules sont-ils ajoutés à la grille d’attribution ? Pour 48 % des flottes interrogées, le budget constitue le critère déterminant, tandis que 24 % d’entre elles ont cité en revanche une combinaison du budget et de la liste de sélection. La moitié des flottes est constituée de véhicules de quatre constructeurs différents, et si 81 % des politiques permettent aux utilisateurs d’échanger leur modèle contre un autre de coût inférieur, seulement 37 % leur permettent de passer à la catégorie supérieure.

RSE  – Selon nos recherches, 50 % des politiques internationales comprennent une section dédiée à la RSE et à la durabilité, et 86 % établissent un plafond d’émissions de CO2.

Achat et remboursement du carburant – A 39 %, la combinaison de moteurs diesel, hybrides ou électriques figure en tête des types de carburants admis dans les flottes.

Sécurité – 68 % des car policies contiennent des dispositions liées à la sécurité, et les trois règles les plus appliquées sont celles concernant le port de la ceinture de sécurité, l’utilisation de téléphones portables et la conduite sous l’influence de l’alcool ou de drogues.

 

Hervé Girardot, Directeur d’Arval Consulting et du Corporate Vehicle Observatory, a déclaré : « Nous sommes ravis de mettre à disposition du public les résultats de cet exercice comparatif de flottes. C’était un projet de longue haleine, mais vraiment passionnant.

Nous pensons que ses conclusions sont des plus instructives pour quiconque travaille dans le secteur des parc automobiles, elles fournissent une vision détaillée des réflexions qui nourrissent les politiques des flottes qui opèrent à l'échelle européenne ou mondiale.

Nous intègrerons certainement certaines des idées les plus intéressantes et des tendances identifiées grâce à cette étude dans nos missions de conseil auprès de nos nombreux clients disposant de flottes internationales.  Elles s'avèrent surement très utiles. »

 

Pour télécharger la version complète du rapport « International Company Car Policies Benchmark 2018 », veuillez cliquer sur ce lien.