Accueil > Profil > Espace presse > Le sole supply a ses vertus !

Le sole supply a ses vertus !

Le sole supply a ses vertus !

Mardi, 20 juin 2017

La littérature en matière de ‘’meilleures pratiques achat’’ est assez consistante lorsqu’il s’agit d’évoquer la gestion fournisseurs et converge vers la même règle : ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier ! Or, deux modèles d’acquisition sont majoritairement utilisés dans la location de flotte longue durée : le  « sole » et le « multi-supply ». Décryptage.

 

Le choix de la diversification des fournisseurs repose sur deux raisons principales :

  1. Maintenir une pression continue entre les fournisseurs en compétition tout en  s’assurant du meilleur prix ;
  2. Sécuriser une continuité du business en cas de défaillance d’un des partenaires.

 

Ces arguments sont absolument valables. Toutefois, même si cela peut paraître contre-intuitif, nous observons des structures d’achat très matures qui évoluent de plus en plus vers des schémas de sole supply … Et il y a d’excellentes raisons économiques - et opérationnelles - derrière ces choix.

 

Une tarification contrôlée

La mise sous pression continue des fournisseurs, si elle peut donner le sentiment d’un meilleur prix marché à tout instant peut receler des effets pervers cachés. Des coups d’aubaine se font en réalité au détriment d’un niveau de prestation (et de services) équivalent. Les fournisseurs aussi se servent de techniques de segmentation clients, et les ‘’price hunters’’ sont vite catégorisés.

 

D’autant qu’il existe des mécanismes très efficaces assurant un très bon niveau de transparence et de contrôle de la compétitivité tarifaire du mono partenaire qui serait sélectionné. Un cas de figure très présent dans le secteur pharmaceutique où les acteurs considèrent la relation mono loueur comme une réelle valeur ajoutée de long terme - et bien plus rentable que des opérations qui visent uniquement le meilleur prix.

 

Une gestion opérationnelle facilitée

D’un point de vue opérationnel, les coûts cachés de gestion des multiples flux reçus par les fournisseurs sont très largement sous évalués. L’adoption d’un intégrateur s’avère souvent assez coûteuse au regard du différentiel de coût sole versus multi-supply. Elle porte sur toutes les étapes de la relation : contractualisation, prise de commande, gestion des facturations (contrôle et paiement, traitement des relances fournisseurs), suivi des litiges et traitement de reportings différents.

Un fournisseur unique tend à simplifier la supply chain : un seul fournisseur/interlocuteur, une seule facturation.  Ce modèle de gestion de flotte permet au loueur d’avoir accès à l’intégralité des informations liées au parc automobile. A la clé, des programmes de tarifs avantageux, des programmes de sécurité routière et/ou de politiques environnementales adaptés. « Il s’agit d’une base de travail capitale pour le loueur, une base qui serait plus complexe à mettre en place dans le cas d’une offre multiple en raison d’une vue partielle du client », précise Alexandre Barbereau, Head of International Sales chez Arval. En réalité, le choix entre sole ou multisupply est lié à la maturité de la fonction e-procurement et des services achats. « Plus la fonction Achat est mature et formatée pour gérer des fournisseurs stratégiques, plus il est aisé d’avoir une offre unique de location », souligne Alexandre Barbereau.

 

Enfin, les Plans de continuité des activités (Business continuity Plan) sont désormais parfaitement intégrés dans les relations partenaires – et contribuent d’ailleurs à une amélioration globale des performances opérationnelles avec la mise en place de SLA (Service Level Agreement) et de plans de contrôles particulièrement bien adaptés aux besoins clients.