Accueil > Profil > Espace Presse > Full Service Leasing En Amerique Du Sud

Le Full Service Leasing en Amérique du Sud

Le Full Service Leasing en Amérique du Sud

Mardi, 25 avril 2017

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le Full Service Leasing en Amérique du Sud se calque sur celui de l’Europe. En termes de véhicules, clients, prestations de services, très peu de différences sont à souligner. Face à ce contexte, comment Arval parvient à tirer son épingle du jeu. Explications.

 

Le marché du Full Service Leasing en Amérique du Sud serait-il le “copié-collé” du marché Européen ? Tout porte à le croire en fonction d’une simple analyse de ce marché, à quelques nuances près. Ainsi, la typologie de véhicules qui composent le marché Sud-Américain est quasi identique à l’Europe, du moins, très peu typée nord-américain. Seuls le Chili et le Pérou se distinguent puisque le parc professionnel automobile fait la part belle aux véhicules utilitaires (petits RCV), accompagné par de nombreux pick up (de tailles inférieures à ceux des USA). « Une particularité qui s’explique notamment par des raisons fiscales et de TVA avantageuses », souligne Arnault Leglaye, Regional General Manager d’Arval. Quant au Brésil, la particularité du Full Service Leasing se situe sur la notion d’expertise des acteurs. « En effet, les leaders sont à la fois des acteurs qui sont présents sur des contrats de location à longue et courte durée », remarque Arnault Leglaye.

 

Des prestations de services similaires entre l’Amérique du Sud et l’Europe

 

Quant au profil des gestionnaires de flottes, il est très proche de ceux rencontrés en EMEA, avec notamment un “appétit“ croissant pour la télématique embarquée. En outre, l’Amérique du Sud est très proche de l’Europe en termes de services et de produits, et là encore, assez loin du modèle de l’Amérique du Nord. Des clients qui par ailleurs, souscrivent des contrats sur une durée sensiblement identique à celle observée en Europe : entre 36 et 48 mois. Seule exception à “cette règle”, « le Mexique est quant à lui beaucoup plus influencé par le modèle des Etats-Unis, probablement en raison de sa forte proximité », constate Arnault Leglaye.     

 

Et Arval dans tout ça ?

 

Membre fondateur de l'Element-Arval Global Alliance qui forme une association stratégique d’envergure dans l'industrie de la gestion de flotte, Arval se donne les moyens de rayonner en Amérique du Sud. Fin 2016, l’Alliance intègre dans son giron RDA Renting, le spécialiste de la gestion de flotte implanté en Argentine et en Uruguay. Une nouvelle pierre à l’édifice sud-américain d’Arval qui complète ainsi son maillage mondial dans le cadre de l’Alliance (50 pays couverts). Pour rappel, Arval avait signé une joint-venture avec Empresas Relsa fin 2015 sous l’appellation “Arval Relsa”. « Arval avait racheté 100% de la filiale Brésilienne et l’avait intégrée à Arval Brésil. Sachant que le Chili et le Pérou sont un peu moins matures en termes d’activité, l’expérience de Relsa est un point déterminant pour le développement du Full Service Leasing dans ces pays », précise Arnault Leglaye.

 

Le cross business comme leitmotiv

 

Fort de cette expansion, le cross business entre l’Amérique du Sud et du Nord est en ligne de mire pour l'Element-Arval Global Alliance, à l’instar de l’activité constatée sur les différentes régions de l’EMEA. « Notre constat est clair : les fleet managers travaillent selon les mêmes principes des deux côtés de l’Atlantique, ce qui nous incite à développer des stratégies de synergie », conclut Arnault Leglaye.